Conférence de martine Libertino

Flyer
Thème :
Changer d'état d'esprit pour se libérer de la pauvreté. Que supprimer pour y parvenir
Le samedi 13 octobre 2018 de 4h à 8h PM - Hotel El Rancho - Pétion-Ville
À cette occasion, Martine Libertino dédicacera ses ouvrages. Lors de cette conférence, les fonds recueillis financeront les programmes mis en place par la CMPC dans les zones de Carrefour et de Corail Cesselesse
Lors de la conférence, des animateurs des programmes, membres de la “Communauté des Médiateurs”, des responsables de Corail Cesseless et de Cornillon Grand-Bois témoigneront.
Modératrice : Roseline Benjamin, présidente de la CMPC

La "Communauté de Médiateurs" en 2018

Elle poursuit sa route avec des résultats exemplaires prouvant la capacité d'une communauté à se prendre en charge et à réussir contrairement aux idées reçues sur la situation haïtienne. En effet, l'autonomie spirituelle et financière progresse à grands pas. En 2017, une partie des programmes et de la formation continue des Médiateurs a été financée par la population aisée haïtienne (entreprises, artistes, indépendants, etc.) constituée en "Amis de la "Communauté" et par le "Centre Martine Libertino" où les médiateurs enseignent l'éducation pour la paix. Mikaben, chanteur très connu en Haïti, Parrain et soutien de la "Communauté de Médiateurs", en fait partie.
Ami(e)s de la "Communauté"

Conférence/débat de martine libertino

Flyers et renseignements
Le mercredi 4 octobre 2017 de 6h à 8h PM
à Port-au-Prince
Titre : “VIVRE AVEC AMOUR EST-IL UN SACRIFICE ? L'AMOUR PEUT-IL SAUVER HAÏTI ?
Modératrice
Roseline Benjamin, vice-Présidente de la «Communauté de Médiateurs »

Conférence/débat de martine libertino

Le mercredi 17 mai 2017 de 5 à 8 pm
à Port-au-Prince
Titre : “HAÏTI, SE PRENDRE ENFIN EN MAIN !
Comment sortir de la dépendance à l’International ? Les séquelles émotionnelles renforçant cette dépendance.
Leurs répercutions sur la santé de la population
Autres intervenants
Modératrice
Roseline Benjamin, vice-Présidente de la «Communauté de Médiateurs »
Témoignages de Gerome Duvelson, Inspecteur de Police à Corail Cesseless
Jean-Michel Dorvil, Responsable de secteurs à Corail Cesseless
Martine Libertino dédicacera ses ouvrages
Prix d'entrée et lieu
$ 20 ou 1500 gourdes
Villa Thérèse
Rue Léon Nau 13
Nérette, Pétion-Ville
Les fonds recueillis serviront à financer les programmes mis en place au sein des populations fragilisées
Organisation
"Communauté des médiateurs pour la Paix dans les Caraïbes et en Haïti" et "Centre Martine Libertino pour l’Encouragement de la Sagesse et de la Paix dans le Monde", Port-au-Prince
Tél. : 37 06 11 13 et 37 26 78 68
centremartinelibertino@gmail.com

conférence/débat de martine libertino

Le mardi 29 avril 2014 à 19h
Salle Rachel Carson - Maison des Associations
8, rue du Vieux-Billard - 1205 Genève
Transport : Tram 15 et bus 1
Titre : S'affranchir des émotions dans les programmes d'éducation à la paix et dans l'aide au développement.
Bilan et perspectives en République Démocratique du Congo et en Haïti
Autres participants
Jean-Marie Byll Cataria, ex-Secrétaire Exécutif de l'Association pour le Développement de l'Education en Afrique (ADEA)
Anne Gilliéron Riesen, Enseignante au Département de la Formation de la Jeunesse et de la Culture (Vaud), Doyenne Responsable des classes d'accueil de la ville de Lausanne
Marie-Laure Jakob, membre de l'Association Duchamps-Libertino, responsable des transcriptions des entretiens de Martine Libertino avec différentes personnalités de la société civile lors de la guerre en ex-Yougoslavie
Modératrice
Fabienne Lagier, Secrétaire Générale Adjointe d'Enfants du Monde, Vice-Présidente de l'Association Duchamps-Libertino
Organisation : Association Duchamps-Libertino
Affiche et flyers

radio

télévision

Presse

Introduction

Martine Libertino crée des programmes pour les pays fragilisés, en conflits ou sortant de conflits, basés sur l’enseignement de sa philosophie pour la paix et des cinq valeurs fondamentales, indispensables à l’élaboration de toute société équilibrée (introduction des 5 valeurs fondamentales dans les manuels scolaires, programmes de formation pour les enseignants, éducateurs, parents, psychologues, médiateurs pour familles, entreprises et institutions, école d’éveil philosophique dans l’éducation non formelle, etc.).
Depuis 2010, "Enfants du Monde" suit le travail de Martine Libertino en Afrique. En 2011, l’O.N.G. lui a demandé de donner sa formation de médiateurs pour la paix en Haïti. La formation initiale, adaptée aux problématiques du pays, a débuté au mois de décembre et s'est terminé en juillet 2012. À la fin des trois sessions, les participants se sont engagés pour la formation continue qui débutera en fin d'année.
En 2017, le groupe est constitué en "Communauté de Médiateurs pour la Paix dans les Caraïbes et en Haïti" (CMPC). Avec Martine Libertino, il gère plusieurs programmes d'envergure (écoles primaires et secondaires, communautés rurales et urbaines, orphelinats, Centre Martine Libertino, etc.).
Lors de chaque mission, des conférences et un support médiatique aide la "Communauté" à faire connaître son travail et à mettre ses compétences à disposition de la population.

enfants du monde

Enfants du Monde est une organisation non gouvernementale suisse, fondée en 1968 et basée à Genève. L'O.N.G. a pour mission d’aider et de protéger les enfants défavorisés dans les pays pauvres en leur offrant une éducation de qualité et l’accès à des services de santé.
Enfants du Monde gère quinze projets dans les domaines prioritaires que sont l’éducation, la formation et la santé dans sept pays (Burkina Faso, Niger, Bangladesh, Guatemala, El Salvador, Colombie, Haïti). Plus de cinquante-et-un mille enfants et leur famille en bénéficient.

Carnet de voyage - Portraits de Haïti

Séance de travail et mise en place des programmes

Réunion de travail avec les enseignants au Collège Méthodiste de Port-au-PrincePrésentation du programme d'éducation à la paix mis en place dès le mois le mai 2014Tous ensemble après le travail : élèves de la formation et personnel du CollègeConférence de Martine Libertino à l'hôtel Montana avec Roseline Benjamin et Franck MahotièreConférence de Martine Libertino à l'hôtel Montana avec Roseline Benjamin et Franck MahotièreSéance de travail au centre Maïn, orphelinat tenu par les soeurs salésiennesSéance de travail avec les enseignantes et les éducatrices du centre MaïnAprès le travail, les élèves de la formation et le personne du centre MaïnLes enfants de l'orphelinat au réfectoireCentre de psychotrauma avec Roseline Benjamin et son équipe, Port-au-Prince

Port-au-Prince et alentours

Bâtiement officiel après le tremblement de terre à Port-au-PrinceDécombres après le tremblement de terre à Port-au-PrinceCentre ville camp de réfugiésRue de Port-au-PrinceAlentours de Port-au-Prince, tentes pour réfugiésAlentours de Port-au-PrinceArtisanal local dans les rues de Port-au-PrinceEn descendant de Moncel, premier lieu de résidence pour la formation initialeRoute pour aller à l'hôtel Kalico, deuxième lieu de résidence en dehors de Port-au-PrinceHôtel Kalico, vue sur la mer après le travail

les programmes de martine libertino

Lors de la troisième session de la formation initiale, des séances de travail annexes ont déjà permis à une dizaine de participants de s'engager à élaborer des programmes au sein de leur institution et avec leur équipe, collaborateurs ou collègues, afin d'introduire l'enseignement des valeurs fondamentales pour les enfants, les jeunes et les adultes dont ils ont la charge (voir organigramme des programmes en cours et à venir).

Les plaies sont identiques

Martine Libertino s’exprime ainsi : “..Dans mon travail au Maghreb, en Afrique, en Haïti, au cours de mes voyages en Asie, je constate qu’au-delà des cultures, les plaies restent identiques et les mêmes conséquences se reproduisent. Au fil des années, la confiance et la patience laissent la place à la souffrance et au désespoir qui, à la longue, se transforment en fatalité engendrant la colère et l’agressivité. Plus le peuple sera fort, plus il sera alors exposé aux risques de guerres civiles et de conflits avec ses voisins car cette force sera mal gérée..”

"..En Occident, beaucoup de personnes sont tentées de penser qu’il faut être diplômé et avoir le sens de la gestion pour mener un pays à la réussite. Dans le cas contraire, un peuple sera considéré comme primaire s’il n’y parvient pas. Cette vision endort notre  sens critique, les battements de notre cœur et nous déculpabilise d’être nantis. En fait, la répétition des épreuves d’un pays est l’effet de ses programmations émotionnelles inconscientes, non du degré d’intelligence de ses habitants. Cela veut dire que la colonisation étant terminée, ses effets n’en seront pas pour autant effacés. Ils se reproduiront indéfiniment mais d’une autre manière. Par l’effet de sa colère et de sa peur de revivre les mêmes épreuves, chaque citoyen attirera des expériences faisant ressurgir ses programmations émotionnelles se traduisant par de nouvelles souffrances.."

programmes pour l'autonomisation

"..Chaque jour, la population et les individus doivent s'affirmer dans leur choix de devenir autonomes, financièrement et spirituellement, au sein de chaque structure, de chaque association, de chaque O.N.G. locale. Ainsi, verront-ils se dessiner un avenir plus digne et plus humain. Faire des choix neutres sans se laisser influencer par des aides, alléchantes à court terme mais aliénantes dans la réalité, est une nécessité absolue.."
"..Ces pays n’a pas besoin de charité, mais d’une aide financière provisoire leur permettant de monter des infrastructures pouvant fonctionner en autarcie: centres de réinsertion des jeunes en conflits avec la loi ou désœuvrés, pour les enfants des rues, pour jeunes femmes abandonnées et violées, pour l’enseignement aux adultes et aux enfants, etc. Ils tendront à s’autofinancer dans le but de ne plus avoir à quémander d’aides extérieures pour les nécessités quotidiennes (nourriture, frais scolaires et médicaux, salaires du personnel).."
Depuis février 2010, ce nouvel état d’esprit  est en marche à Kinshasa, parmi les vingt-cinq élèves de la Formation de Médiateurs pour la Paix. En juin 2012, dix programmes ont vu le jour, d’autres sont en projets.
En Haïti, auprès de mes élèves, je ressens ce besoin de liberté comme une évidence. Il a conduit les Haïtiens à se battre pour garder leur dignité. Pourtant, la lutte amène l'être humain à l'épuisement et à la colère car il attire quand même ce qu'il redoute. Le groupe de travail l'a bien compris et un nouvel état d'esprit est en train de naître. La force s'est transformée en détermination et la colère en lâcher-prise sans que cela soit de la soumission.."

les qualités requises

"..La création de ces  programmes permettra l’individualisation et l’autonomie rapides des adultes et des professionnels afin de sortir le pays de la dépendance à l’Occident. Cette autonomisation conduira chacun des intervenants à faire preuve d’individualité, de créativité, de liberté de jugement, de solidarité, de rigueur et de responsabilité. La première conséquence en sera la découverte des capacités et des talents dont bénéficie Haïti depuis toujours sans en avoir conscience. La seconde sera les récompenses récoltées par la réussite plus ou moins rapide de ses projets.."


  •  
   

 

Powered by Ollea